Fréjus- Saint Raphaël
La Communauté d'Agglomération de Fréjus - Saint Raphaël a été créée le 29 décembre 1999.
.
Fréjus (47 897 h)

http://www.ville-frejus.fr

Le drapeau de Fréjus est formé de deux laizes transversales rouge et blanche. Les couleurs proviennent des armoiries.

Fête de la Bravade

Cité par Cicéron, Strabon, Pline, Tacite : "Forum Julii" (1er av. J.-C.) ; "Forum Julium" (2ème); "de Frejurio" (1035) ; "Fréjus" (1416).

Fréjus la Romaine aurait été fondée par César en 49 avant J.C. Avec Octave Auguste, elle prend le titre de colonie et devient un important complexe portuaire capable après la bataille d'Actium de recevoir prés de 300 vaisseaux.

Patrie du général romain Cornelius Gallus (66-26 av. J.-C.), beau-père de Tacite, qui conquit la Grande-Bretagne .

Sous le règne d'Auguste, c'était la colonie des vétérans de la 8ème Légion. Son rôle militaire fut éphémère ; Fréjus suivit le sort de la décadence du Bas-Empire dès le 3ème, à travers une lente dégradation jusqu'au 10ème.

Il fut relevé par l'évêque Riculphe qui fonda l'embryon de la cité moderne; sous Henri II, il devint siège d'amirauté. Il eut à subir en permanence les incursions barbares.

Invasions de Charles-Quint en 1536 et du Prince Eugène en 1707.

L'ensablement du port contribua à une dépopulation de la ville : 6 000 habitants au 17ème, 2 000 en 1800.

A son retour d'Egypte, Bonaparte y débarqua en 1799 et il embarqua en 1814 pour l'île d'Elbe. A la Révolution, le port fut vendu comme bien national et comblé par son acquéreur.

La création d'un centre de troupes coloniales à partir de 1914 et le développement du tourisme furent à l'origine d'une brusque expansion démographique.

Roland Garros a décolé de Fréjus en 1913 pour effectuer la première traversée de la Méditerranée jusqu'à Bizerte.

Le dégagement de la ville romaine et la restauration des édifices religieux datent de l'entre-deux-guerres et furent en grande partie l'oeuvre de Formigé.

Fréjus devint une importante cité épiscopale dès le 4ème; le siège de l'évêché fut supprimé en 1801, rétabli en 1822 et transféré à Toulon en 1958.

Le 2 décembre 1959, rupture du barrage de Malpasset; les quartiers ouest de Fréjus furent ravagés par les eaux du Reyran : 421 victimes.

de gueules à la croix d'argent; au chef d'azur chargé de trois fleurs de lis d'or.

La croix pourrait signifier la reconnaissance de l'importance du rôle du port de la ville dans les départs pour les croisades.

Le logo de Fréjus est la tête à double face d'Hermès.

L'origine de ce logo est une borne en marbre blanc trouvée en 1970 sur le territoire communal et conservée au musée archéologique municipal.

Hermès est le dieu protecteur des marchands et des voyageurs.

Saint Raphaël (31 196 h)

http://www.ville-saintraphael.fr

Le drapeau de Saint-Raphaël est formé de deux laizes transversales bleue et jaune. Les couleurs proviennent des armoiries.

Cité en 1073 : "Sanctus Raphaël".

Seigneurie de l'évêque de Fréjus.

Saint-Raphaël eut une vocation de villégiature dès l'époque gallo-romaine; l'origine de la ville actuelle est due aux moines de Lérins au 11ème, puis aux templiers qui y installèrent une importante commanderie au 12ème.

Port de pêche du 17ème au 19ème.

Au cours de l'an II (1794), Saint-Raphaël prend le nom de Barraston (de Barras, qui sera un des cinq directeurs du Directoire), ce nouveau patronyme n'aura qu'une existence éphémère.

Son essor touristique actuel est dû à Alphonse Karr à la fin 19ème ainsi qu'à différents artistes et écrivains. Enfin, en 1878, son maire, Félix Martin, ancien ingénieur au PLM, lui donna son profil définitif de villégiature de qualité.

La station fut violemment bombardée en 1944 par suite d'une erreur de repérage.

15 août 1944, débarquement de la 36ème division américaine.

La grotte de la Sainte-Baume fut habitée aux premiers siècles par saint Honorat, fondateur de l'abbaye de Lérins, par saint Maxime évêque de Vienne, par saint Hermentaire au 5ème.

d'azur à l'ange Saint-Raphaël le bras dextre levé, le senestre donnant la main à un enfant, le tout d'or sur une terrasse du même.

L'archange Raphaël, qui est représenté sur les armoiries de la ville, accompagné d'un jeune garçon nommé Tobie est à l'origine du nom de la ville. La légende raconte que c'est grâce à celui-ci que le jeune garçon put sauver son père de la cécité.

Ce blason est celui de la ville depuis 1690.

Bannière aux armes de la ville.

Agay, ancien port ligure, puis romain : c'est l'Agathonis Portus romain aujourd'hui ensablé (on le situe sur la rive gauche de la rivière Agay, derrière la route nationale).

Agay est une station balnéaire récente qui n'a pas de blason historique. L'écusson a néanmoins été composé en respectant certaines règles de l'héraldique et rassemble plusieurs éléments qui correspondent aux particularités de la ville.

Le premier quart représente le blason de la ville de Saint Raphaël.

Le deuxième quart représente une plage avec un palmier, l'image typique des vacances sur la Côte d'Azur.

Le troisième quart représente un voilier qui rappelle la vocation maritime de la commune et la présence d'une école de voile à Agay.

Le quatrième quart fait référence aux nombreux campings qui se trouvent à Agay.

L'écu central ressemble fortement à celui de la Provence Catalane, mais les couleurs rouge et or sont inversées, ce qui est une erreur de la part du dessinateur.

Notons que cet écusson est identique à celui de Boulouris située juste à côté.

Les blasons, drapeaux, écussons et logos proviennent de Emblème de France, Ecusson à coudre, des sites indiqués sur la page ou sont des photographies de l'auteur. Le timbre provient de http://perso.wanadoo.fr/atrinquier/var/var01.html