Gapençais

http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2014/12/04/gap-en-grand-le-nouveau-slogan-de-l-agglo-gapencaise
La communauté d'agglomération du Gapençais a été créée le 1er janvier 2014 à la suite du schéma de coopération intercommunale de 2011, par réunion de Gap, jusqu'alors non membre d'un EPCI, avec deux communes issues de la communauté de communes de Tallard-Barcillonnette.
Le schéma départemental de coopération intercommunale des Hautes-Alpes de 2015 prévoit le rattachement de la communauté de communes de Tallard-Barcillonnette à la communauté d'agglomération
.
Gap (40 255 h)


http://www.ville-gap.fr/
  

d'azur à la porte de ville ouverte du champ et ajourée de trois pièces, sommée de quatre tourelles ouvertes et ajourées, les deux du centre plus hautes et couvertes, les deux autres crénelées, le tout d'or maçonné de sable.
Ces armoiries ont été conférées par le roi au XVIIème siècle en même temps qu'une enceinte fortifiée.
La Via Cottia per Alpem, reliait Turin à Sisteron et comportait six stations. La ville de Gap a été fondée à partir d'une de ces stations. En 22, le site de Gap devient le départ d'une voie romaine vers Valence. Le site de Gap prend de l'importance en devenant un nœud de communication.
Gap et sa région firent partie du comté de Provence constitué à la fin du Xe siècle, puis du comté de Forcalquier qui s'en est détaché au XIIe siècle. Les évêques de Gap étaient aussi les seigneurs temporels de la ville. Mais leur contrôle fut longtemps contesté par les officiers des comtes de Forcalquier, notamment sous l'épiscopat d'Arnoux, qui devint par la suite le saint évêque de la cité.

À la mort du dernier comte de Forcalquier en 1209, les régions d'Embrun et de Gap étaient transmises au Dauphiné tandis que celles de Forcalquier et de Sisteron retournaient au comté de Provence.
En 1457 Charles VII mit fin à ce statut et intégra la province au royaume de France.
Gap connaît une nouvelle ère à partir de 1875 avec l'arrivée du chemin de fer.

La commune de Chaudun est réunie à celle de Gap, par l'arrêté préfectoral du 22 octobre 1895.
La commune de Romette est réunie à celle de Gap en 1975.

Le drapeau armorié de Gap reprends les armoiries.

Le drapeau de Gap est formé de deux bandes verticales égales bleue et jaune. Les couleurs proviennent des armoiries.
La ville de Gap portait au Moyen Age une croix d'or sur champs de gueules.
La Freissinouse (708 h)
http://www.lafreissinouse.fr/


Parti : au premier losangé d’argent de gueules, au second coupé au premier écartelé en premier et quatrième d’azur aux trois fleurs de lys d’or et au deuxième et troisième d’or au dauphin d’azur, crêté, barbé, loré, peautré et oreillé de gueules et au deuxième d’or à quatre pals de gueules, au chef d’or chargé de deux arbres de gueule.

Ce blason devait être adopté en septembre 2015 par le conseil municipal.

Noté Fraisinosa en 1245, ce nom est composé de fraisse qui désigne le frêne, accompagné du suffixe collectif -osa
v. 1095 : Vente à l'hôpital Saint-Martin de Gap, par Imbert, d'une vigne et d'une montagne à la Freissinouse, pour 35 sous.
fin du XIe s. : Étienne Samuel et Pierre de la Freissinouse fondent un hôpital aux portes de Gap.
v. 1100 : L'ordre de Saint-Jean de Jérusalem reçoit en don l'église Notre-Dame de la Freissinouse et les dîmes qui y sont attachées.
1 févr. 1329 : Hommage au dauphin de plusieurs personnes et notamment de Pierre Reynier pour la Freissinouse et Saint-André la Freissinouse.
1346 : L'ordre de Saint-Jean de Jérusalem a un juge à la Freissinouse.
1670 : Début des registres paroissiaux de la Freissinouse.
Pelleautier (662 h)




D'azur au huchet contourné d'or, lié, virolé et enguiché d'argent, accompagné de trois étoiles d'or, deux en chef, une en pointe
Jusqu'en 1326, le fief de Pelleautier appartenait aux Hospitaliers de Saint-Jean (actuel ordre de Malte), qui l'échangèrent contre le comté d'Alife (royaume de Naples). Arnaud de Trian, vicomte de Tallard et jusque-là comte d'Alife, devient donc à partir de cette date, le seigneur du lieu.
Les illustrations sont des photographies de l'auteur ou proviennent des sites indiqués sur la page.