Pays d'Aubagne et de l'Etoile (Garlaban Huveaune Ste Baume)
 
La communauté d'agglomération "Garlaban-Huveaune-Ste Baume" comportait 6 communes, 5 des Bouches du Rhone et 1 du Var. Elle regroupait 74 557 habitants.

Elle a été créée en communauté de villes le 28 décembre 1992 et transformée en communauté d'agglomération le 17 décembre 1999. 

Elle a été regroupée avec la communauté de communes de Estello- Merlancoun le 01/01/2007 pour former le Pays d'Aubagne et de l'Etoile. Cette nouvelle communauté regroupe 12 communes pour 100 000 habitants.

Aubagne (43 083 h)

Aubagno

http://www.aubagne.com/

d'azur aux lettres A et V entrelacées capitales d'or, surmontées de deux fleurs de lys du même et soutenues d'ondes d'argent mouvant de la pointe

Le blason d'Aubagne en Provence provient de l'ancien nom latin de la ville :"Albania super Velnam" ce qui se traduit par Aubagne sur Huveaune. L'Huveaune étant la rivière aussi représentée sous les lettres. Les fleurs de lys proviennent de la maison d'Anjou, comtes de Provence.

Les lettres A et V figurent sur un sceau du X ème siècle .

En 1014, s'appelait Castrum Alba Niae.

En 1474, à la suite d'un échange, Aubagne devint propriété de l'évêque de Marseille et appartint à ses successeurs jusqu'à la Révolution. La ville eut à souffrir cruellement à plusieurs reprises des ravages de la peste et des troubles religieux qui entraînèrent massacres et destructions. Marcel Pagnol y naquit le 28 février 1895

Cuges les Pins
(3 782 h)

Cujeo

http://www.cuges-les-pins.fr/

fascé, d'or et de gueules de six pièces, au chef d'azur chargé du mot CUGES d'or (1696).

Le blason reprends celui de la famille Glandevès, seigneurs du village du XV ème siècle jusqu'en 1772.

Blason des Glandevès

"Castrum de Cugis" cité au 11ème. Habitat primitif au nord, puis village fortifié sur la colline de Sainte-Croix, enfin établissement à l'emplacement actuel en 1509.

Le village appartint aux familles Vivaud, Glandevès et Gautier-Gérenton jusqu'à la révolution française.

blason actuel: une barre rouge est tombée et le nom du village est passé en blanc.

Le blason se dirait: d'or à deux fasces de gueules au chef d'azur chargé du mot CUGES d'argent

La Penne sur Huveaune (6 035 h)

La Péno

d'or à un lévrier de sinople, coupé de gueules à une barre d'argent.

à gauche, la version actuelle; à droite, le dessin original de l'Armorial.

Le blason ressemble fortement à celui de Cagnes sur Mer.

La Penna était unie à Aubagne et s'en sépara au XVII ème siècle.

A l'origine les armoiries de la Penne portait un laurier: Daphné était le premier amour d'Apollon dont le père se nommait Penne "le dieu fleuve" qui transforma sa fille en laurier.

Roquevaire (8 299 h)

Rocavayro

http://www.ville-de-roquevaire.fr/
 

d'or au mont de gueules surmonté d'une étoile du même

(Armorial Général - volume II - page 1568)

"Rocha Vaira" mentionné au milieu 12ème. Dépendance de la seigneurie d'Auriol du 11ème jusqu'en 1365, passée à l'abbaye de Saint-Victor qui la conserva jusqu'au milieu 16ème, et acquise ensuite par les Cabre qui la conservèrent jusqu'à la Révolution.
Auriol (11 057 h)

Oouruou

http://www.mairie-auriol.fr/

d'or à un oiseau appelé AURIOL de sinople, perché sur une branche d'arbre, posée en bande, du même (Armorial de 1696).

"Auriolum" cité au 10ème. Occupation préhistorique et gallo-romaine. L'abbaye Saint-Victor était propriétaire de la seigneurie. Le château, mentionné dès le 11ème, fut démantelé à la fin 14ème.

blason actuel beaucoup plus haut en couleur que le modèle de 1696

L'auriol a aussi pour nom le loriot.

Drapeau de la commune devant la mairie

Saint Zacharie (4 205 h)

San Zacarié

http://www.saintzacharie.com/

d'azur, à la figure d'un dessous de soulier d'or, posée en pal, sommée d'une croix tréflée aussi d'or, accostée de deux étoiles du même.

Le blason représente la semelle du Saint Soulier de la Vierge qui était une relique conservée dans l'église de Saint Zacharie dans une chasse d'argent.

Cité en 989 : "Segalarias", et en 1070 : "Sancto Zacharias" ; appelé jadis "Rastoin".

Fief des vicomtes de Marseille, puis des abbés de Saint-Victor.

Traces d'une occupation sarrasine dans la toponymie : "Maraboutine", camp de l'"Aga" ; les Sarrasins y auraient installé un réseau de canaux pour l'arrosage de leurs fleurs.

version moderne, la croix est une croix grecque (symétrique) de taille plus importante et la couleur a passé.

Références: Les logos et blasons proviennent des sites indiqués dans la page sauf photos de l'auteur ou le blason d'Aubagne de Gaso.