Gardanne
Gardanne (19 679 h)

Gardano

Les logos de Gardanne (en haut, le plus récent) font apparaître un G initiale du nom de la ville, des bandes jaune et rouge couleurs de la Provence et dans le plus ancien des logos, une cheminée de refroidissement de la centrale électrique sise dans la commune.

http://www.ville-gardanne.fr/


d'azur à un grand A sommé d'une croix haussée et fleuronnée, accostée en fasce de deux roses et soutenue en pointe des deux lettres G et A, le tout d'or.

Ces armoiries ont été donnés à la ville par le roi René. Ce sont elles que l'on retrouve dans l'Armorial Général de 1697.

Au IV ème siècle, la ville s'écrivait Kard, puis devint Gardanna en 1022. L'origine du nom de la ville vient de "Gart", mot d'origine germanique, hérité des Francs et de Charlemagne, signifiant jardin et le "Ana", provenant du latin signifiant marais ou eau. Il y a toujours eu beaucoup d'eau à Gardanne. Les mots jardin et eausignifiant terre fertile

La ville eut des consuls depuis 1254.

L'extension de l'agglomération dans la cuvette, à partir de 1860, coïncide, à quelques années près, avec la construction du chemin de fer. Dans les années 1880 à 1890 l'on assiste au forage du premier puits de mine à Biver, à la construction de la cité minière et à l'implantation de l'usine Pechiney. L'installation de l'industrie accélère la mutation économique du village.

Le caractère industriel du village a favorisé une municipalité communiste en opposition avec les municipalités de droite des villages environnants.

Le regroupement qui aurait permis à Gardanne de s'intégrer dans une Communauté de communes plus large n'a donc pas été possible.


Blason utilisé sur les plaques de rues
Les deuxièmes armoiries, retrouvées dans les archives de la mairie, ne sont pas datées. On peut y
voir l'apparition de trois fleurs de lys. Ces dernières disparaîtront ensuite car le Roi Louis XVIII
provoque leur suppression, les réservant pour la royauté et pas pour les communes.
 En 1790, sur les armoiries de la ville apparaissent des tours, au nombre de trois, symbolisant le statut de chef-lieu de canton.

D’azur à la lampe de mineur d’argent.
Biver: Ancienne cité minière faisant partie maintenant de la commune de Gardanne.
Les illustrations sont des photographies de l'auteur ou viennenet d'Armorial de France.