248

04//09//22

Ce site a été créé pour tous les amoureux des drapeaux et des armoiries ainsi que tous les gens curieux de l'histoire des emblèmes.

Articles

Var

Photographie du mois

Bannière d'Ollioules
Bataille de fleurs 1953
16/08/2022

Editorial

Pour un bilan des différentes identités visuelles uutilisées dans l' arrondissement  d 'Istrres.

bilan Istres




Armorial des communes Provence-Alpes-Côte d'Azur

 

La région Provence-Alpes-Côte d'Azur comporte 946 communes réparties en 6 départements.

Chaque commune possède un emblème qui la représente et qui la distingue des autres. Emblème qui peut être un drapeau, un blason ou un logo. L'étude emprunte donc autant à la vexillologie qu'à l'héraldique, ainsi qu'au branding territorrial.

J'ai étudié les 946 communes de Provence dans mes pages. Vous pouvez choisir de les visualiser en choisissant dans l'index alphabétique ci-dessous:

22 communes n'ont pas d 'emblèmes.

La mancoliste

Un grand merci pour les personnes qui m'ont aidé à construire ce site.

Collection

Enfance

L'enfant est spontanément collectionneur.
Dans le monde foisonnant qui l'entoure, l'enfant  isole des objets pour créer un microcosme à sa taille.
Un domaine privé, obéissant aux règles qu'il invente, indépendant des nécessités de la vie de famille, un domaine régit par sa pensée.
Ce  domine est celui du jeu symbolique, activité majeure et indispensable au développement intellectuel de l'enfant.

Une réalité surprenante: tout peut-être collectionné, absolument tout.
Les bouchons de champagne des anniversaires, les tickets d'entrée aux musées, les sujets de galette des rois ou les pelluches ont un point commun: ils conservent la mémoire d'un instant de vie.
Ces objets , dérisoires ou précieux, sont des jalons qui nous relient à notre propre histoire.
Ils ne supléent pas à notre mémoire, ils la rendent visible, tangible, manipulable.

Collectionner serait-il un signe de mal-être ou de rumination morbide du passé? Il ne semble pas.
Dans notre société matérialiste où l'objet est roi, l'accumulation n'est plus un signe particulier, elle est la norme.
Les chambres de nos enfants, envahies de jouets, l'illustrent parfaitement.

Le collectionneur ne semble donc pas se situer du côté de la psychopathologie, il est en général joyeux, son obsession est heureuse.
Il est un être de désir qui n'a pas besoin du secours d'un analyste.
Sa quête le projette vers de nouveaux objets à convoiter, de nouvelles pistes, de nouvelles trouvailles...

Pour collectionner, il faut des objets qui se ressemblent. Cette ressamblance est le thème de la collection.
C'est le premier effet kiss-cool. On est faciné par cet accumulation.

Ensuite, on recherche la différence. Chaque objet doit être di fférend de tous les autres.
La différence devient le centre d'intérêt. Deuxième effet kiss-cool: On en oublie le caractère commun pour le détail qui rends unique l'objet.
Car il faut que les objets soient différends pour exister dans une collection. Sinon c'est la boutique d'un marchand que l'on regarde.
Le collectionneur a un terme pour cela: il parle de "double" pour l'objet identique qui a une valeur marchande mais  aucune valeur pour atteindre le but ultime de la collection: montrer la diversité du monde dans l'unicité du monde..

Je vous invite tous à venir visiter mes nouveaux sites entièrement dédié aux pavillons des compagnies de navigation françaises

et internationales

visiteurs

Copyright

Dominique CUREAU

Membre de la

Société Française de Vexillologie