Marseille Provence Métropole Ouest
Aix-Marseille-Provence Métropole a été créée le 1er janvier 2016.
Elle est issue de la fusion de six intercommunalités (MPM, Pays d'Aix, Agglopole Provence, Pays d'Aubagne et de l'Etoile, SAN Ouest Provence et Pays de Martigues) afin de mettre fin à la fragmentation administrative du territoire.

La métropole d'Aix-Marseille-Provence compte 92 communes pour 1,8 million d'habitants, soit 93 % de la population des Bouches-du-Rhône et 37 % de la population de l'ensemble de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.
On retrouve dans le logo des pictogrammes représentants " le ciel, les espaces de nature, les reliefs, la mer... sans oublier le soleil, qui se glisse comme un clin d'oeil dans la typographie ". Ce dernier est en effet niché dans le X de Aix. Déclinés dans quatre couleurs, bleu et vert pastel, orange et bleu, ces pictogrammes " évoquent la gamme colorielle caractéristique du territoire ".
Cette identité a été réalisée par l'agence 2C Comm, basée à Valence dans la Drôme.

Ce logo date du 24/01/2002.


www.marseille-provence.com/

La communauté urbaine "Marseille Provence Métropole" comportait 18 communes, soit 991953 habitants.

Elle avait été créée le 16/12/1992 en tant que communauté de communes et transformé le 07/07/2000 en communauté urbaine. Elle a disparue le 31/12/2015.

voir aussi les fiches sur les parties Centre et Est de la communauté

Marignane (34 238 h)

Marignano

http://www.marignane-en-provence.com/

 d'azur à une grande M capitale d'or surmontée d'une étoile du même

Le M est la première lettre de la ville, l'étoile représente la chaîne montagneuse de l'Etoile.

"Marignana" cité au 10ème. Seigneurie de l'abbaye de Saint-Victor, des Baux, des Valois, des Covet pour qui elle fut érigée en marquisat (1647); au 18ème, elle échut par mariage aux Mirabeau.
Chef-lieu de canton en 1790, puis à nouveau commune pour un temps en l'an X.
C'est aujourd'hui un centre d'industrie aéronautique et le troisième aéroport de France.
Carry le Rouet (6 355 h)
 

http://www.mairie-
carrylerouet.fr/

ancien logo

http://www.otcarrylerouet.fr/fr/

d'azur à la tour carrée d'or, ouverte, ajourée et maçonnée de sable, posée sur des ondes d'argent mouvant de la pointe

La tour carrée surveillait le littoral en avant poste du port de Marseille.

La devise du blason de Carry-le-Rouet "IN CARUS POSITO" signifie "Mouillage près de la carrière". Elle permet de situer géographiquement la commune.

Le nom de Carry-le-Rouet vient de la devise du blason. "CARUS" signifiant "carrière" et "ROUET" signifiant "vigne du Roy" ou "ROUËT" en provençal qui serait un dérivé du Rouvre (chêne).

Ancienne "Incarus".

La commune a été détachée en 1854 de celle de Chateauneuf-les-Martigues.

En 1915 la ligne de chemin de fer Miramas-Marseille permettra le désenclavement de Carry-le-Rouet. De nombreux convois militaires l'emprunteront entre 1915 et 1918. La paix revenue, les premiers lotissements verront le jour avant la guerre de 1940 avec l'arrivée de l'eau et de l'électricité.

Carry-le-Rouet en 1950 était prête à devenir la zone résidentielle qu'elle est aujourd'hui à proximité de villes importantes et de zones de développement économique.


Drapeau armorié du village

La ville de Carry-le-Rouet s’est dotée en 2014 d’une nouvelle identité visuelle pour donner un coup de jeune à la commune. Par ses couleurs et ses pictogrammes, celui-ci représente à la fois les quatre saisons, les quatre éléments (la flore, l’eau, la terre et la faune) ainsi que les quatre attraits de la station balnéaire (les pins, la mer, le phare et les oursins).

Le maire Jean Montagnac a souhaité un logo à la fois moderne et simple, une identité visuelle qui a également pour signature « Provence – Côte Bleue », ce qui permet d’identifier géographiquement la région. La Provence est une région mondialement connue en terme de tourisme, il était intéressant d’y associer le nom de Carry-le-Rouet.


Drapeau au nouveau logo
Châteauneuf lès Martigues (11 538 h)

Castelnaou de Martegue

d'azur à un château d'argent fermé et maçonné de sable, flanqué à dextre d'une grosse tour carrée maçonnée de sable sur une terrasse d'argent

Ce sont des armes parlantes: un château.

Le chateau fut construit au XIII ème siècle pour protéger les accès à Martigues et Marseille.

Il s'appelait à cette époque Castrum Novum de Ruffo.

Ensuès la Redonne
(4 581 h)

http://www.mairie-ensues.fr/

http://bernard.chappe.free.fr/
blason.htm

 

D'azur au dauphin couché d'argent surmonté d'une étoile des Baux, de même au chef d'or à quatre pals de gueule.

Le dauphin indique que la commune est riveraine de la mer, l'étoile des Baux indique l'origine du village qui fut fondé par des habitants de Chateauneuf-les-Martigues, alors dépendant du Comté des Baux. Quant au chef d'or à quatre pals de gueule, ce sont les Armes de la Provence.

Ce blason a été créé par un habitant du village, Etienne Imbert, vers 1933, année de création de la commune par séparation de celle du Rove.

Gignac la Nerthe
(9 140 h)

http://www.gignac-la-nerthe.com/

d'or à un olivier de sinople, accosté de deux lettres G et G de sable

"Gigniacum" au 11ème, "Castrum de Ginhaco" au 13ème. Seigneurie relevant des marquis du Marignane. Présence au 13ème des templiers qui y élevèrent une église. Village déserté à la fin 14ème. Démembrement du Rove (sur lequel se trouvent les ruines du vieux Gignac, du château et de l'église primitive Saint-Michel). Est devenu Gignac-la-Nerthe en 1919.

Le Rove (4 070 h)

d'or à quatre pals de gueules; à dextre une branche de chêne englandée de sable; à senestre un bouc naissant d'argent; chargé des mots VILLE DU ROVE de sable.

Au XII ème siècle le nom s'écrit Roveretum.

La commune a été créée en 1835 par une partie de Gignac .

Sausset les Pins (7 354 h)

http://www.ville-sausset-les-pins.fr/

Falque de Bezaure donne de gueules au chevron d'argent, accompagné de trois trèfles d'or, qui est le blason de la famille Gallifet des Princes de Martigues.

La commune a été créée en 1924 par une partie de Carry le Rouet.

Saint Victoret (6 853 h)

San Vitouret

http://www.ville-saint-victoret.fr/

de gueules aux rais d'escarboucle pommetés et fleurdelysé d'or.

Pour en savoir plus sur l'escarboucle

Vers 965, quelques moines de l'abbaye Saint-Victor de Marseille sont envoyés au bord de la Cadière où ils installent une petite communauté sur des terres marécageuses, ce sera un prieuré rural baptisé Sancti Victoris de Cellâ.

En 1640 Saint-Victoret se transforme de Prieuré en Communauté, de Seigneurie victorine en Seigneurie noble de Castrum en village jusqu'à ce qu'elle devienne en 1666 la commune de Saint-Victoret.

La couleur rouge (gueules) est traduite en dessin noir et blanc par des rayures verticales et la couleur jaune (or) par des semis de points.

Le blason actuel présente un fond marron avec des rayures verticales.

 Références: Les blasons proviennent des sites indiqués dans la page .Les photos sont de l'auteur. Le drapeau de Marignane provient du site Cyberflag.