Ouest Provence
Communes
www.ouestprovence.fr

Les villes de Fos, Istres et Miramas ont été regroupées pour la première fois dans le SCA Grand Fos le 11 août 1972.

Le groupement a intégré 3 nouvelles communes et se nomme "Ouest Provence" depuis le 30/06/2003.

voir historique Ouest Provence

La population est de 92 843 h.

Istres (40 290 h)

Istré

http://www.istres.fr/

d'azur à l'étoile d'or

L'étoile rappelle celle composée de seize rais d'argent de la maison de Baux qui fut suzerain de la ville au Moyen-Age.

Ce blason est identique à celui de Bandol (Var).

Le site d'Istres fut occupé dès la préhistoire. Ce fut un oppidum ligure, qui se développa à l'époque gallo-romaine.

Au Moyen âge la ville se développa autour d'un château-fort. Istrum, en provençal Istré, appartenait à la viguerie d'Aix, puis à la puissante maison des Baux. Par la suite Istres passa aux princes de Martigues.

Siège d'une importante base aérienne, elle devint sous-préfecture des Bouches du Rhône en 1981.


Parti de gueules et d’azur, à l’ancre d’argent chargée d’un cœur vidé et sommée d’une croisette les branches terminées en trident, du même brochant sur la partition.
Entressen: Quartier d' Istres. Bien qu'il n'ait pas le statut de commune, Entressen un possède un code postal propre au village, il s'agit du 13118. Le village possêde en outre une mairie-annexe, dépendante de la mairie d'Istres.
Fos sur Mer (14 732 h)

logo actuel

anciens logos

http://www.fos-sur-mer.fr/

Le blason reprend les armes parlantes des Porcellet, marquis de Fos: d'or au cochon de sable

Fondation romaine ("Fossa mariana": les fosses de Marius qui y fit creuser un canal).

Marquisat de Fos aux 11ème et 12ème, puis co-seigneurie des Porcellet et des archevêques d'Arles.

Siège de l'abbaye Saint-Gervais, donnée à l'abbaye Saint-Victor de Marseille en 923.

On trouve aussi dans la littérature un autre blason:

coupé, au 1, d'azur à la croix évidée d'argent; au 2, d'un cerf passant de gueules (AG 13)

parti d'azur à une croix de Malte aux béatitudes d'argent; parti d'argent au cerf de gueules (Falque de Bezaure)


Drapeau avec le nouveau logo

Drapeau avec l'ancien logo
Miramas (22 297 h)

http://www.miramas.org/

 

d'azur à une clef d'or posée en pal, le panneton entouré de sept besants d'argent, trois à dextre, quatre à senestre, et l'anneau de la clef en losange à dextre de la lettre M aussi d'argent. (Armorial Général 1696 tome II page 1475)

L'actuel Miramas-le-Vieux est mentionné au 12ème.

Possession des vicomtes de Marseille, passée aux moines de Saint-Victor qui cédèrent leurs droits à l'abbaye de Montmajour; celle-ci demeura titulaire de la seigneurie jusqu'à la Révolution. Le château fut pris et démantelé par le duc de Savoie en 1590.

La petite cité industrielle, développée dans la plaine au pied du vieux village, est née en 1837; auparavant ce n'était qu'un lieu-dit appelé "Constantine", qui fut débaptisé en 1893 pour éviter (paraît-il) les confusions des militaires se rendant à Constantine (Algérie); le village prit de l'importance à partir de 1849 où la ligne Paris-Lyon-Marseille en fit la gare de triage de Marseille.

La tradition a aligné les besans alors que dans le dessin original de l'Armorial ils sont en cercle. Manque de précision dans la description du blason, semble t'il.

L'azur symbolise le ciel de Provence et les eaux de l'étang de Berre. Il est aussi la couleur mariale, le symbole de la dévotion, la pureté, la force, la beauté, la majesté, la fidélité. La clef d'or représente le soleil, la justice, la tempérance, la gloire, mais indique aussi la présence de portes pour accéder à la cité. La couronne placée au-dessus de l'écu (fortifications avec tours) rappelle que l'ancienne ville de "Miromaris" possèdait des remparts et des tours de guet. La lettre M est l'initiale de la ville.

Grans (3 860 h)

http://www.histoire-traditions-grans.com/

d'azur à trois épis de blé d'or

Au XII ème siècle, le nom de cette ville était "de Granis"(sans doute du latin granum, le grain),.

C'était une seigneurie des archevêques d'Arles.

Le village a compté jusqu'à 12 moulins à blé au 19e siecle, signe d'une vocation essentiellement rurale.

Le blason donné par l'Armorial Général en 1696 est d'argent à trois fasces d'azur, celle du chef chargée d'une coquille d'or.

De Bresc dans l'Armorial des Communes de Provence en 1866 indique que la commune n'a pas de blason.

Falque de Bezaure dans son Grand Armorial de Provence de 2000 donne: d'argent à un archevêque mitré d'or tenant d'une main une crosse et bénissant de l'autre main.

Port St Louis du Rhône (8 207 h)

 

Point commun de ces armoiries : la tour Saint Louis.

Commune créée autour du Canal St Louis en 1904 par des démembrements d'Arles et de Fos.


Coupé, au 1 d’azur à un glaive d’argent surmonté d’une étoile à 16 raies d’or, au 2 d’argent à un croissant de lune de gueules surmonté d’une croix d’or.

Source : Armorial des communes des Bouches-du-Rhône, de Bernard Falque de Bézaure.
Cornillon Confoux (1 191 h)

http://www.cornillonconfoux.com/

 

de sable à une femme d'argent, tenant de sa main dextre un croissant du même, ayant sa main senestre fermée, à la réserve de l'index, et posée sur le milieu de l'estomac, l'index vers la pointe (dessin original de l'Armorial de 1696 page 897).

"Cornellum", cité au 10ème. Doit probablement son nom à une famille romaine, les Cornelii

Appartenait aux seigneurs de Baux, puis passa aux archevêques d'Arles.

De Bresc dans son Armorial des Communes de Provence redessina le blason.

C'est la même version qui est utilisée maintenant quoique avec un fond bleu.

Références: Les logos proviennent des sites indiqués dans la page. Les blasons proviennent de la Bibliothèque Nationale, Armorial des Bouches du Rhône ou photos de l'auteur. Le drapeau provient de Cyberflag.