Rhône-Alpilles-Durance

cc-rhonealpillesdurance.fr

La communauté de communes "Rhone-Alpilles-Durance" a été créée le 24/12/1996.

Elle comportait 5 communes et eut une extension à 10 communes le 22/11/2001.

Pour les 5 autres communes, voir RAD

Les communes d'Orgon et de Plan d'Orgon ont été rattachées à Rhône Alpilles Durance au 1er janvier 2013.

Châteaurenard (13 131 h)

Castéou-Reynard

http://www.ville-chateaurenard.fr/

d'or à un château de gueules, surmonté d'un renard du même d'après l'Armorial Général

de gueules à un château d'argent surmonté d'un renard d'or d'après le blason placé sur les plaques des rues

Au Xème siècle, le seigneur Reynardus s'installe et commence la construction d'une fortification qui donnera naissance à un château fort à partir du XIIème S. Il sera achevé au XVème S. Le Château fut détruit en 1792 ; il ne reste aujourd'hui que deux tours.

Les armes datent de 1531.

La ville s'appela Mont-Renard sous la Révolution

bannière parti rouge et jaune

Ce drapeau présentant le logo sur fond blanc a été fabriqué par la société Varinard.

Cabannes (4 145 h)

Cabanno

d'azur à un cor de chasse d'or, surmonté de trois billettes du même, arrangées en chef.

Les armes sont celles des Rolland, seigneurs de Cabannes par le mariage en 1536 d'Antoine avec Sibille de Gérente, fille de Marguerite de Pontevès, dame de Cabannes.

L'agglomération nommée Cabana Stabulum était située à l'intersection de la voie, Via Agripa, venant de Glanum et de la voie de liaison de Marseille (Massalia) à Lyon (Lugdunum).

1172 : Cabannes est érigé en paroisse

Jusqu'en 1308, les Templiers, dépendants de la commanderie d'Avignon, assèchent des marais, améliorent l'irrigation des terres et construisent un hôpital.

1680 : Cabannes est érigé en Marquisat

Les vignes sont remplacées rapidement par les arbres fruitiers. Avec les pêchers, Cabannes devient la capitale nationale de la pêche (le fruit).


Novès (4 488 h)

Novo

http://www.noves.com/


d'or à un ours de sable, et un chef du même.

6 avril 1327, à une messe matinale en l'église Sainte-Claire d'Avignon, Pétrarque aperçoit Laure de Noves. Aussitôt, il en tombe éperdument amoureux. Ses vers laissent pourtant la belle de marbre.

Laure s'est mariée deux ans auparavant avec Hugues de Sade dans la Chapelle des Pénitents Blancs. Elle n'a cure de cet humaniste issu de la petite bourgeoisie florentine.

Tandis que Pétrarque, retiré dans la solitude à Fontaine-de-Vaucluse multiplie en vain les sonnets à sa belle, celle-ci donne naissance à plus de dix enfants. Elle meurt de la peste en 1348, le jour de ses quarante ans et repose aujourd'hui dans l'église des frères mineurs de Saint-François d'Assise en Avignon. Pétrarque continue à la chanter.



De sinople à deux roseaux d’or posés sur une champagne d’azur.

Les Paluds-de-Novès ne sont pas un lieu dit mais le hameau de Noves, 1000 âmes depuis peu, à 5 kilomètres au sud de Noves. Comme son nom l’indique Paluds, de Paludis, marais est marqué du signe de l’eau.
C’est à l’orée du XIXème siècle qu’une communauté commence à se regrouper de part et d’autre du CD 29, attirée par des terres nouvelles assainies. Rapidement, elle comptera 400 puis 600 personnes, vivant dans une autarcie relative à une époque où les distances se mesurent à l’aune du pas humain et animal ou… du tour de pédalier.
St Andiol (3 138 h)

Sant Andéou

http://www.saint-andiol.fr/

   

de sable à un saint d'argent

Le saint représenté est St André (à gauche représentation de l'Armorial Général, à droite  représentation de l'Armorial des Communes de Provence de Bresc).

Le logo actuel de la commune est le blason communal surmontant les blasons de Provence.

D'après la tradition, le village devrait son nom à Andéol qui évangélisa la région et fonda en ce lieu un ermitage.

En 1008, "Locum Sancti Andeoli.", époque de l'assèchement des marais par les moines de Saint-Victor.

Ces derniers cédèrent la seigneurie à la famille d'Albe de Roquemartine au début 13ème; de la fin 15ème et jusqu'au 18ème, le domaine resta aux Varadier pour qui il fut érigé en marquisat en 1656 et auxquels succédèrent les Castellane-Majastre jusqu'à la Révolution.


Verquières (814 h)

Verguièro

http://www.verquieres.fr.st/

   

d'argent à une aiguière de sinople.


S'appelait Verguières.

Cité au milieu 12ème. Seigneurie relevant des évêques d'Avignon. Paroisse supprimée à la Révolution et rattachée à Saint-Andiol, puis rétablie en 1841.

Les logos et blasons proviennent des sites indiqués dans la page ou de photographies de l'auteur.