Verdon Mont-Major
Le Verdon (virdones au Moyen Âge) est une rivière qui se jette dans la Durance après avoir parcouru environ 175 kilomètres.

Le Mont Major est une colline qui domine Rians.

La Communauté de Communes du Verdon Mont-Major a été créée le 08/02/2005 et regroupe 5 communes pour 6 484 habitants.
Rians ( 3 628 h)

Rian

http://www.mairie-rians.fr/

http://www.rianscope.com/

d'or à lion de sable surmonté d'un lambel à trois pendants de gueules.

Les armoiries de Rians sont celles des Fabri, barons de Rians. Cette branche de la famille Fabri n'étant pas l'ainée, ses armoiries sont brisées par le lambel rouge.

Vers 1630, la commune voulut avoir son propre sceau, avec 2 tours et le nom de Rians. Jusqu'alors, elle utilisait le sceau du seigneur. Les barons s'y opposèrent, et la loi leur donna raison. L'entente était bonne, et la commune abandonna son projet.

Les Celto-Ligures élèvent au sommet des collines, les murailles de pierres de nombreux oppidums.

Le plus vaste couronne le Mont Major (-200 av JC à +200).

Riez demeure une ville importante à l'époque romaine et paléochrétienne : les ruines d'un temple romain et d'un baptistère octogonal témoignent de la splendeur passée de cette cité qui est alors reliée à Aix-en-Provence par la via sextiana.

Cité au 11ème : "Riannum", "Rianz".

A l'origine, fief du chapitre de Saint-Sauveur ; en 1348, la reine Jeanne en fit don à Raymond d'Agoult; puis seigneurie des Fabri (1608-1666), des Valbelle et des Castellane.

Nicolas Claude Fabri de Peiresc (1580 - 1637), seigneur de Rians, est à son époque, l'un des plus grands savants de France.

Lors de la construction de l'église Saint-Laurent, on trouva le corps d'une femme de la famille de Fabri, en très bon état de conservation : elle fut vénérée comme une sainte ; transporté à la chapelle des Pénitents, le corps se décomposa.

Remarquez que sur le dessin original de l'armorial, la langue du lion est de la même couleur que le corps. Si elle avait été dessinée en rouge (comme le blason actuel de la ville), le texte aurait précisé : lion de sable lampassé de gueules.

Saint-Julien le Montagnier (1 280 h)

Sant Julian lou Mountagnié

http://www.provenceweb.fr/f/var/stjulien/stjulien.htm

de gueules à un château donjonné de trois tours d'or, sur un mont d'argent

Le chateau provient des armes de la famille Castellane.

Cité en 1182 : "Sanctus Julianus Montanarius".

Nommé Saint-Julien-le-Montagnier, puis Saint-Julien-la-Montagne.

Le premier seigneur fut une femme : Laure de Saint-Julien (1178), beauté célèbre qui fut chantée par le troubadour Foulquet.

Seigneurie successivement des vicomtes de Marseille d'Arnaud de Triano, des Castellane et des Forbin.

Le château fut édifié par les templiers ; il n'en reste rien, Une société de bienfaisance fondée en 1084 exista jusqu'à la Révolution.

Le blason actuellement utilisé par la municipalité présente une rivière bleue qui descend de la porte de la ville jusqu'au bas de la montagne.

Ginasservis ( 984 h)

http://www.ginasservis.fr/

De gueules, à une croix de Malte d'argent bordée d'or

L'ordre de Malte posséda le village jusqu'à la Révolution Française.

Cité vers 1031 : "Genacervias" ; "Ginacervis" : c'était une chasse au cerf des comtes de Provence : "Gymnasium cervorum".

L'histoire bien connue de Ginasservis commence vers 1240 quand ce territoire revient à l'Ordre des Chevaliers Hospitaliers d'Aix. Jusqu'en 1792 cet Ordre, qui changea son nom en ordre de Malte, restera le seigneur du lieu. Il construit ici un important château fort où résidera souvent le Commandeur et dont il reste aujourd'hui quelques ruines.

La Verdière ( 782 h)

La Verdièro

http://www.laverdiere.fr/

de gueules à un château donjonné de trois tours d'or, et, un chef du même.

Dessin original de l'Armorial Général de 1697

Le chateau provient des armes de la famille Castellane.

Cité en 1250 "Verdaria".

Seigneurie des Vintimille, des Castellane, puis des Forbin d'Oppède.

Montbrien, "Montbrisonum" en 1251, ancienne communauté médiévale, fut rattachée à La Verdière en 1251.

De Bresc dans son Armorial de 1868 dessine le blason avec les conventions du noir et blanc: pointillés pour jaune et hachures verticales pour rouge.

Le blason actuel ajoute aux couleurs jaune et rouge les pointillés et hachures.

Artigues ( 110 h)

Artiguo

http://www.tourisme83.com/artigues.htm

d'azur à une fasce d'argent chargée du mot ARTIGUE de gueules.

Cité en 994 "Castrum de Aaraga", puis en 1032 "Artiga".

Jeoffroy et son épouse Scocie de Rians en firent don à Saint-Victor de Marseille en 994 ; seigneurie ensuite des vicomtes de Marseille, puis co-seigneurie des d'Artigues et des Valbelle aux 17ème et 18ème.

Détruit pendant les guerres de succession de la reine Jeanne et sans doute déplacé.

En 1600, séparation de Rians.

Même blason mais avec l'orthographe actuelle.

Les dessins des blasons proviennent de l'Armorial Général de D'Hozier de 1696 http://gallica.bnf.fr/ ou sont des photographies de l'auteur.