Pays d'Aix en Provence
Centre

logo actuel: soleil levant sur la Sainte-Victoire
Le 21 décembre 1993, les six communes d'Aix-en-Provence, Bouc-Bel-Air, Coudoux, Saint Cannat, Venelles et Vitrolles constituaient la communauté de communes du Pays d'Aix. Au cours des années qui suivirent, 13 nouvelles communes feront leur entrée. Formation en janvier 2001 de la communauté d'agglomération du Pays d'Aix, élargissant à cette occasion le périmètre à 14 nouvelles communes. En janvier 2002 la commune de Mimet rejoint la CPA, portant ainsi la communauté d'agglomération à 34 communes, pour 332 651 habitants et 1 296 km².

http://www.agglo-paysdaix.fr/

ancien logo
Le bassin de vie Centre représente un tiers de la population (138 300 hab) et la plus forte densité d'emplois.

Autres bassins de vie: Sud, Val de Durance, Chaîne des Côtes et Trévaresse, Haute Vallée de l'Arc.
Aix en Provence (134 222 h)


logo actuel


ancien logo

http://www.mairie-aixenprovence.fr

D'or aux quatre pals de gueules ; au chef tiercé en pal : au premier d'argent à la croix potencée d'or cantonnée de quatre croisettes du même, au deuxième d'azur semé de fleurs de lys d'or brisé en chef d'un lambel de cinq pendants de gueules, au troisième d'azur semé de fleurs de lys d'or à la bordure de gueules.

voir son historique dans le blason d'Aix en Provence

Aix-en-Provence est la capitale historique de la Provence.

Au IVe siècle av. J.-C., la Basse-Provence est occupée par la tribu celto-ligure des Salyens ou Salluviens, dont la capitale, l'oppidum d'Entremont, se situe au nord d'Aix. En 123 avant J.-C., suite à l'appel des Grecs de Massalia (Marseille), le consul Sextius prend et détruit cette ville-oppidum, ensuite y installe, près des sources thermales, un camp retranché appelé Aquæ Sextiæ (« Eaux de Sextius ») afin d'assurer la sécurité des transports commerciaux entre Rome et la cité phocéenne de Massalia. En 102 avant J.-C., lors de la bataille d’Aquae Sextiae, Gaius Marius tient tête, au pied de la Sainte-Victoire, aux hordes d'Ambrons et de Teutons qu'il défait.

Au IVe siècle, Aix devient la capitale de la Narbonnaise deuxième. Elle est ensuite occupée par les Wisigoths en 477. Au siècle suivant, elle est envahie tour à tour par les Francs et les Lombards, puis en 731 par les Sarrasins.

Aix ne retrouve sa splendeur qu’à partir du XIIe siècle, époque à laquelle les comtes de Provence (maisons d’Anjou et d’Aragon) y tiennent une cour raffinée et lettrée, et au XVe siècle sous le bon roi René, duc d'Anjou, comte de Provence, roi titulaire de Sicile, la ville prend tout son essor et devient un célèbre centre culturel et universitaire (1409).

À partir de 1486 et le rattachement de la Provence à la France, le gouverneur y réside. En 1501, Louis XII y établit le Parlement de Provence qui perdure jusqu’à la Révolution. Le plus souvent, les États s'y réunissent pour voter l'impôt.

Aix-en-Provence est la ville qui vit naître et mourir Paul Cézanne (1839-1906). C'est au collège Bourbon (actuel collège Mignet) que naît la profonde amitié entre Cézanne et Émile Zola.


drapeau d'Aix en Provence en 1593
voir le drapeau écartelé d'Aix

Dans les années 1990, la ville utilisait un drapeau blanc avec l'ancien logo de la ville au centre (1989). Ce logo comprenait un jet d'eau bleu, symbole du dynamisme de la ville, une plume rouge pour la ville de lettres, une étoile stylisée qui présentait Aix-en-Provence comme une ville phare. la flèche jaune était synonyme d'ascension. Le rouge signifiait la passion, la jaune la lumière, le bleu l'eau.

drapeau d'Aix en Provence actuel

Taillé : au 1er d’or à la fontaine de sable jaillissante d’argent, au 2e de gueules au poisson de sable posé en barre.

 C'est le blason qu'indique http://armorialdefrance.fr/
Les Milles est un village de 7000 habitants, situé à trois kilomètres au sud d’Aix-en-Provence.

La légende selon laquelle le village devrait son nom à un borne romaine située à mille milles romains de Rome ne serait qu’une « légende »,  la formation du village ne remontant tout au plus qu’à la fin du XVI° siècle et au début du XVII°.

Mille serait le nom de famille de trois bergers de la région d’Arles qui, lors de la transhumance avaient pris l’habitude de s’arrêter près d’une source au plan d’Aillanes pour s’y reposer, puis s‘y installèrent, créant, d’après de nombreux actes notariés, le hameau des « Mielles » qui deviendra Milles.

Pendant la seconde guerre mondiale, l’usine dite la Tuilerie, où travaillaient plus de trois cent personnes, a été transformée en camp de concentration.


D'azur à un épi de millet d'or planté sur une borne romaine d'argent accostée de deux étoiles d'or; en chef un croissant de lune du même.

C'est le blason qu'indique Falque de Bezaure dans son "Grand armorial de Provence" Provençalement votre 2000.

D'or au pont à deux arches de gueules soutenu par deux loups affrontés de sable, lampassés, armés et vilainés de gueules.
C'est le blason de la famille Ségur.
voir la page du CIQ de Luynes: http://ciqluynes.assoc.pagespro-orange.fr/blason.htm
Luynes est décrit à la fin du XVIe siècle comme « une petite ferme à la porte d'Aix ». Elle appartenait alors à Guillaume Ségur, chanoine de la cathédrale de Marseille. La famille Ségur s'alliant avec les Margalet, les Margalet de Ségur deviendront seigneurs de Luynes. L'agglomération qui se développe dans les siècles qui suivent tire donc son nom d'un domaine agricole situé au bord de la Luynes.

Le titre des ducs de Luynes, créé en août 1619, a pour origine les domaines de la famille d'Albert à Luynes.

La maison d'arrêt de Luynes a été mise en fonction en 1990.
Saint Marc Jaumegarde (1 078 h)

http://www.saint-marc-jaumegarde.fr/

Le lion de Saint Marc ressemble comme un frère à celui de Venise.

Ce lieu était consacré à saint Marc dès le Xe siècle. En 1004, Pons d'Avignon donne à l'abbaye Saint-Victor "un mas sis in villa Sti Marci prope vallem Veranicam"

Le nom Jaumegarde est la forme provençale de Jacques Garde, seigneur du lieu au XVe siècle.

 La paroisse fut détachée d'Aix-en-Provence en 1673 sous le nom de Saint Marc. 

Elle fut renommée Saint-Marc-Jaumegarde le 18/11/1919


d'azur à un lion ailé d'or assis sur une terrasse d'argent
Le Tholonet (2 267 h)

lou Thoulounet

http://tholonet.profileo.com/

d'azur à une fasce d'or; coupé d'or à un ours d'azur

Occupation préhistorique et romaine. "Tullonum" en 1118, "castrum de Tullone" en 1191, Le Tholonet en 1666.

Seigneurie des archevêques d'Aix au 13ème, passée aux Jarente (fin 13ème) qui construisirent un barrage en 1475, puis aux Albertas aux 16ème/17ème; vendue en 1637 aux Gallifet qui la conservèrent jusqu'à la Révolution.

Pratiquement inhabité au début 18ème. La beauté du site inspira de nombreux peintres (région favorite de Cézanne).

Vauvenargues (729 h)

Vaouvenarguo

http://www.vauvenargues.org/

fascé d'or et d'azur de six pièces à un chef d'argent


Notée Vallis Veranica au XIe siècle, la seigneurie de Vauvenargues dépend des archevêques d'Aix dès le XIIIe siècle. Le village qui s'y trouvait, un petit bourg fortifié, portait le nom de Sambuc.

La terre fut érigée en marquisat en faveur de Joseph de Clapiers, en considération de sa conduite pendant la peste de 1720 à Aix.

Le nom de Vauvenargues a été rendu célèbre grâce à Luc de Clapiers (1715-1747) , marquis de Vauvenargues. Né à Aix, il vécut la fin de sa vie à Paris. Il avait l'habitude de coucher tous les jours une pensée sur le papier, ce qui fit de lui l'un des grands moralistes de son siècle.

Ces armes sont celles de la famille de Clapiers à l'inversion des couleurs près: 

fascé d'azur et d'argent de six pièces à un chef d'or

Lesimages proviennent des sites indiqués dans la page, de Cyberflag, Banque des Blasons, Héraldique Gen Web ou sont des photos de l'auteur.