Teillon
http://www.teillon.fr/
Sises dans les Alpes de Haute-Provence, les communes de Demandolx, Peyroules et Soleilhas ont décidé de se regrouper au sein d'un District le 1er janvier 1974.
La Communauté de Communes du Teillon lui a succédé le 1er Janvier 2002.

La montagne du Teillon culmine à 1893 m dans les Préalpes de Castellanne.
Peyroules (138 h)
Peyroulo

de gueules à un château, donjonné de trois tours d'or, sur une terrasse de sable.
Le château provient des armes des Castellane.
Le village primitif ("Peirolas", cité en 1045) se trouvait sur une éminence au nord-ouest de l'agglomération actuelle.
Réunion au 15ème des communautés médiévales de La Bâtie et de Moutier.
Il y avait 3 paroisses au 19ème et plusieurs hameaux : La Bâtie, la Foux, le Mousteiret et la Rivière.
Seigneurie des Castellane (13ème/18ème), puis des Valbelle au 18ème.
511 habitants en 1851.
Demandolx (95 h)
http://www.provenceweb.fr/


de gueules à trois mains dextres appaumées d’argent, posées 2 et 1
Demandolx comme Manosque possède des mains dans son blason.
Mentionné en 1040 dans la vie de saint Isarne, abbé de Saint-Victor.
Château fortifié à Ville, village d'origine, existait dès le 11ème: il fut pris en 1560 par les troupes huguenotes de Mauvans, le seigneur et sa famille massacrés.
354 habitants en 1851.
Le village de Castillon fut submergé par la création du lac de retenue; il y avait une église Saint-Etienne du 19ème.

La famille Demandolx, que Barcillon dit s'être appelée primitivement Eyriès et n'avoir recueilli la seigneurie de Mandolx que par mariage, au XVe siècle porte comme armes : d'or, à trois fasces de sable ; au chef de gueules, chargé d'une main appaumée d'argent. Ce sont les armes actuelles du village de Trigance.
Avec la maison de Barras, c'était une des familles qui a donné le plus de chevaliers à l'ordre de Malte.
Soleilhas (95 h)
Solelhàs
http://www.soleilhas.com/

d'argent à un soleil de gueules
Cité au 13ème. L'ancienne communauté de Verraillon fut rattachée à Soleilhas au 15ème.
Principaux seigneurs : Grasse (14ème/16ème), Moricaud (17ème/18ème).
Les habitants de Soleilhas étaient réputés pour leur force : l'un d'entre eux servit de modèle à Puget pour les statues colossales de l'hôtel de ville de Toulon; un autre, au cours des guerres de Religion, arracha un arbre dont il se servit comme massue pour assommer ses ennemis.
591 habitants en 1851.
Station de ski de Vauplane.
Les illustrations sont des photographies de l'auteur ou proviennent des sites indiqués sur la page.