Côteaux d'Azur
La Communauté de Communes de Côteaux d'Azur (CCCA) existait depuis le 7 octobre 1998 avec 3 commmunes: Carros, LeBroc et Gattières.
Le 28 juillet 2009, Carros s'est retiré (les 2/3 de la population) pour rejoindre la Communauté Urbaine Nice Côte d'Azur.
Gattières (3 612 h)

http://www.mairie-gattieres.fr/

De gueules au lion d'or tenant en sa patte dextre une tour d'argent chargée d'une croix du premier.

Ces armes rappellent un fait historique: le 25 Octobre 1388, Allégret de Mauléon, chevalier Gascon revend à Amédée VII de Savoie la place de Gattières dont il s'était emparé à la suite d'un coup de main.

Cité en 1037 "Gaterias".

Fief des Entrevennes qui, après différents avatars, échut au comte de Savoie en 1388, date de la constitution du comté de Nice dont Gattières forma une enclave sur la rive droite du Var.

C'est ainsi que pendant près de 400 ans (1388 - 1760) Gattières suivra les destinées du Comté de Nice, d'abord Savoyarde, puis Sarde.

Inféodé alors aux Grimaldi, puis aux Del Pozzo au 18ème, Gattières fit retour à la France avec le traité de 1750. Les évêques de Vence, spoliés de la seigneurie en 1388, ne cessèrent de la revendiquer : à la Révolution, ce conflit n'était pas encore réglé.

Le Broc (1 029 h)

lou Broc

blason sculpté de 1687 sur la place du village

La commune actuelle résulte de la fusion de deux communautés médiévales au 15ème : Saint-Pierre-d'Oliva et Dos-Fraires.

Première mention au 13ème "Castrum de Broco" ; étymologie venant de "brec", lieu élevé (le château et le village de Dos-Fraires étaient perchés au nord).

Dos-Fraires resta à la Savoie en 1388 et revint à la France avec le traité de 1760. Co-seigneurie des Giraud en 1391, puis des Lascaris-Vintimille.

Le château fut pris en 1593 par une bande de Routiers ; au début 18ème, exactions des Piémontais, suivies d'une famine qui causa l'exode d'une partie de la population.

La commune de Dos Fraires fut supprimée et rattachée au Broc en 1842.

d'or au broc de gueules

Armes parlantes indiquées à l'Armorial Général de 1700 (II-1302).

Les illustrations sont des photographies de l'auteur, proviennent des sites indiqués sur la page, de Banque du Blason et de Cyberflags.